La Ligne Verte De Stephen King

couv52159235

Titre : La Ligne Verte
Auteur : Stephen King
Editions : Le Livre de Poche
Année de Sortie : 2010

résumé

Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d’un pénitencier dans les années 30, entreprend d’écrire ses mémoires. Il revient sur l’affaire John Caffey – ce grand Noir au regard absent, comdamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes – qui défraya la chronique en 1932.

La ligne verte est le reflet d’un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisé par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore avec sa matraque et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l’innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.

Mon-avis

Pour résumer ce livre en un seul mot , je ne pourrais qu’employer le mot : EMOTION.
Beaucoup d’entre vous connaissent cette histoire grâce au film qui est incroyablement bien mené mais j’ai largement préféré le livre car certaines choses différent et sont largement enrichis dans le livre , normal me diriez-vous.

Tout d’abord , nous nous retrouvons aux côtés de Paul Edgecombe dans ses vieux jours dans une maison de retraite où il va nous conter sa vie ou du moins , une année précise de sa vie ; l’année 1932 , l’année de John Caffey , l’homme qui va changer sa vie et sa manière de voir les choses à jamais.

Au début , je me suis trouvé un peu perdue car les choses se mélangeait un peu mais quand j’ai compris que l’on se retrouvait dans l’esprit de Paul âgé , les choses ont pris du sens et je trouve formidable que Stephen King soit arrivé à nous faire entrevoir le désordre que sera notre esprit et nos pensées quand nous serons vieux. Mais ce désordre est vite oublié car on s’y fait rapidement et cela passe vite au deuxième plan.

J’ai trouvé Paul plus attachant et plus émouvant quand il est âgé car il a ce recul qu’ont les gens d’un certain âge , il est doux, fragile et tellement tourmanté que j’ai eu plus d’une fois envie de le prendre dans mes bras pour le consoler. Surtout qu’il est vite harcelé par un membre de l’équipe de la maison de retraite qui est abjecte humainement parlant et qui est une réplique parfaite de Percy Wetmore , le petit branleur du Bloc E chouchou du gouverneur. .

Quand à John Caffey , je n’ai jamais fait attention au géant qu’il était mais je l’ai tout de suite considéré comme un enfant qu’il faut absolument préserver , tellement grand mais tellement vulnérable que tout le monde aurait fait n’importe quoi pour le sauver.

L’histoire évolue lentement mais sûrement , et comparé au film , nous avons des détails concernant la vie des autres condamnés que nous n’avons pas dans le film et c’est ce que j’ai adoré , il y a aussi le fait de savoir ce que deviennent tous nos protagonistes après ce qu’il arrive à John Caffey et j’ai été décontenencée par certaines fins.

C’est une histoire qui prend réellement aux tripes , j’ai failli pleurer plus d’une fois en le lisant et c’est rare quand un livre arrive à un tel exploit , c’est un livre qui fait réfléchir sur le fait qu’il faut toujours avoir tous les éléments pour juger une personne et il répond à chacune des questions que l’on peut se poser , pas une question reste en suspens.

Je ne peux qu’encourager les gens à s’aventurer parmi les pages noicies de Paul car cette histoire qui a le don de vous propulser en 1932 ne vous laissera pas indemne.

5 sur 5

Publicités

2 réflexions sur “La Ligne Verte De Stephen King

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s