The Luxe Tome 1 : Rebelles d’Anna Godbersen

couv20825051

Titre : The Luxe Tome 1 : Rebelles

Auteur : Anna Godbersen

Editions : Le livre de Poche

Année de Sortie : 2011

résumé

Des filles rebelles dans des robes sublimes font la fête jusqu’à l’aube. Des garçons irrésistibles aux sourires machiavéliques ont des intentions suspectes. Mensonges, secrets et scandales. Nous sommes à Manhattan… en 1899.

Mon-avis

J’avoue avoir tout d’abord craqué sur la couverture du livre qui est purement et simplement magnifique mais quand il a été temps de s’y plonger , j’ai été un peu réticente croyant m’être fait piégée par le côté un peu superficiel qui peut m’habiter quand je tombe sur un livre. Et j’ai été agréablement surprise à me prendre au jeu de ces bals , avec des filles plus magnifiques les unes que les autres.

Nous suivons principalement trois jeunes filles , Elizabeth , Diana et Pénélope qui malgré qu’elles soient très différentes , ont un point en commun : un homme , il s’appelle Henry Shoonmaker .

Elizabeth doit épouser Henry pour sauver sa famille de la ruine , mais Penelope , sa meilleure amie est amoureuse d’Henry et va essayer de comploter contre Elizabeth pour mettre ce mariage par terre et le pauvre Henry qui est obligé d’épouser une femme qu’il n’aime pas du tout pour montrer à la grande société que c’est un garçon bien sous tout rapport pour permettre à son père d’être élu maire de la ville de New-York  tombe amoureux de Diana , la petite soeur d’Elizabeth. Un vrai bazar autour de cet homme qui n’est intéressé que par les femmes , les jeux et qui la plupart du temps est saoul comme un cochon.

Le personnage d’Elizabeth m’a un peu énervée avec ses côtés fille de la haute société , qui maîtrise trop bien ses émotions , trop conventionnelle à mon goût mais c’est un sentiment qui s’est vite éclipsé car étant donné l’époque où se passe l’histoire , ce n’était pas rare que les jeunes filles de la bourgeoisie se comporte de cette manière. Et quand elle se montre sous son grand jour , on l’apprécie davantage car nous la voyons être contrainte de faire des choses et avoir des comportements qui ne lui ressemble pas , en fin de compte , c’est une grande romantique , une jeune fille simple qui aimerait mille fois vivre comme n’importe qui.

Ensuite vient Pénélope , et c’est un personnage que j’ai beaucoup appréciée , malgré son côté narcissique plus que présent , elle m’a fait quand même plus rêvée qu’Elizabeth. Même si elle est clairement représentée comme la « méchante » de l’histoire , à aucun moment , je n’ai ressentie de l’antipathie pour elle , au contraire sous certains aspects , je l’ai comprise , elle est quand même folle d’un homme qu’elle croit épouser bientôt et c’est sa meilleure amie qui le lui vole , elle se sent trahie non seulement de la part de l’homme qu’elle aime mais par sa meilleure amie. Et c’est quand même , le seul personnage féminin à vraiment prendre son destin en main et le plus charismatique.

Quand à Diana , la petite soeur d’Elizabeth , je l’ai tout bonnement adorée , quel caractère malgré une jeune fille de son rang. Alors qu’elle devrait se montrer comme la parfaite copie de sa soeur , au contraire elle se distingue par son innocence , sa spontanéité et elle affirme fièrement son dégoût pour tous les artifices de ce monde qui l’insupporte. Elle rêve d’aventures et fait tout pour en vivre quitte à se mettre quelques fois dans l’embarras. Et c’est ce qui va plaire à Henry. Nous pourrions la considérer comme une gamine capricieuse mais je ne l’ai jamais considérer comme telle , un personnage dans lequel je me suis le plus reconnue.

Parlons maintenant d’Henry , le personnage masculin central de l’histoire. C’est le plus beau parti de New-York , il est tout sauf un homme respectable au grand dam de son père. Mais il est tellement séduisant et surtout attachant. C’est un personnage qui évolue considérablement au cours du récit. Au début , nous pourrions le croire séducteur , un homme qui se souci que de lui-même pour arriver à la conclusion qu’en fin de compte c’est tout le contraire. Il aimerait tellement vivre comme n’importe quel homme et arrêter d’être sous la coupe de son père qu’il fait n’importe quoi pour oublier qu’il vit dans un monde ennuyeux qu’il déteste et où les femmes ne lui inspire que du mépris. Et c’est quand il rencontre Diana , qu’il commence à se montrer sous son vrai jour. Elle lui permet de s’évader et fini par en tomber amoureux.

Je ne vous parlerai pas des autres personnages qui sont plus ou moins secondaires dans ce tome , je pense qu’il prendront un peu plus d’importance dans les prochains tomes et je laisse le soin à l’auteur de me surprendre sur la domestique Lina qui va jouer un rôle important selon moi dans le deuxième tome ou sur Will , le cocher qui je pense va surprendre pas mal de personnes et qui va changer le tournant de l’histoire.

En conclusion , une jolie surprise pleine de glamour , de scandales , de mesquineries mais aussi d’amour caché et je prendrai plaisir à me plonger dans le deuxième volet très prochainement.

4.5 sur 5

Publicités

Une réflexion sur “The Luxe Tome 1 : Rebelles d’Anna Godbersen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s