PAL HALLOWEEN 2019

hp

Le mois d’Octobre signe l’arrivée d’une fête que j’aime énormément , vous l’aurez compris , je parle bien sûr d’Halloween!!!! C’est l’occasion pour moi de vous partager ma PAL qui m’accompagnera durant cette période. Alors que ce soit Vampires , fantômes ou autres monstres effrayants , préparez-vous à frissonnner…

couv45205370

 

Stephen King/Richard Chizmar

Gwendy et la boîte à Boutons

Le livre de Poche (2018)

160 Pages 

<<<Résumé>>>

 

 

 

passage

 

Connie Willis

Passage

J’ai Lu (2009)

925 Pages

<<<Résumé>>>

 

 

 

couv59233262

 

Ales Kot / Piotr Kowalski / Brad Simpson

Bloodborne T.1 : La fin du Cauchemar

Urban Comics (2018)

113 Pages

<<<Résumé>>>

 

 

 

couv73910632

 

Christopher Golden / Nancy Holder

Buffy contre les Vampires T.2 : La Pluie d’Halloween

Fleuve Noir (1999)

216 Pages

<<<Résumé>>>

 

 

 

jl2058-1986

 

Ramsey Campbell

Le Parasite

J’ai Lu (1986)

405 Pages

<<<Résumé>>>

 

 

 

Voilà pour ma PAL d’Halloween de cette année , dites-moi , vous aussi , quelles seront vos lectures pour ce mois Halloweenesque , j’aimerai vraiment savoir pour pourquoi pas me donner des idées pour l’année prochaine…

Passez d’agréables lectures…

elodie1

Publicités

Maggie O’Farrell – Assez de bleu dans le Ciel

couv66143932

assez

sy

Une maison au bout d’une piste, à des kilomètres de tout. Autour, rien que l’herbe verte, les trembles aux feuilles chargées de pluie et le ciel changeant du Donegal. Daniel Sullivan est linguiste, il s’en va donner un cours à l’université avant de prendre l’avion pour les États-Unis, son pays d’origine, pour se rendre à l’anniversaire de son père qu’il n’a pas vu depuis des années.
À ses côtés, dans la voiture qui le conduit à l’aéroport, sa femme Claudette et leurs deux enfants. C’est là, dans cette voiture, que Daniel apprend à la radio le décès de Nicola, son premier amour. Une cascade de souvenirs se déversent et une question : se pourrait-il qu’il soit responsable de sa mort ?
Le doute le ronge, implacable. Et une envie, deux en fait : découvrir la vérité sur Nicola ; revoir sa famille, son autre famille, ses deux grands enfants qu’il a abandonnés soudainement aux États-Unis dix ans plus tôt.
Mais comment dire tout cela à Claudette, cette ex-star de cinéma fantasque, passionnée, qui a choisi d’organiser sa propre disparition pour échapper au monde ? Comment lui révéler l’homme qu’il est véritablement ? Et que peut-il encore promettre, lui qui n’a jamais su que fuir ?

av

Aujourd’hui , je viens vous parler d’un livre dont le titre et la couverture ont joué grandement sur mon choix de lecture , voyons ensemble si le contenu était à la hauteur.

Et soudain c’est le drame

Si la couverture et le titre nous laisse présager que notre lecture sera légère , ensoleillée et pleine d’amour , on déchante assez vite. En effet , nous commençons notre lecture aux côtés de Daniel dans un moment de sa vie assez routinière , bien rangée jusqu’au moment où il apprend à la radio que son premier amour est décédé. Oui , je vous l’avais dit c’est pas joyeux. De là , nous serons embarqué à travers les souvenirs de Daniel mais aussi sa vie de tous les jours ce qui donne malheureusement un côté beaucoup trop brouillon à notre lecture mais ça , je reviendrai dessus un peu plus tard.

Ce roman nous conte tout simplement la vie de tous les jours , ce que nous pouvons traverser , penser , vivre . L’autrice réussie à partager des réflexions assez justes sur ce qu’un adulte peut se dire ou ressentir ou encore ce que nous pouvions vivre comme chamboulements quand nous étions adolescents. Malheureusement , passé les quelques beaux passages où j’ai trouvé les phrases joliments tournées , le texte part vite dans tous les sens.

Mais c’est qui lui???

Cette question , je me la suis posée des dizaines de fois durant ma lecture. L’autrice mélange des moments de la vie de pleins de personnages mélangeant les endroits et les époques et ça devient très vite incompréhensible. Nous n’avons absolument pas le temps de réellement nous attacher à un personnage car on le perd vite de vue pour ne le revoir que bien après et comme l’autrice nous abreuve beaucoup trop d’infos différentes , notre lecture devient ennuyante et brouillonne.

Au-delà de nous bombarder de personnages et époques différentes , l’autrice nous communique des détails qui ne servent à rien et qui n’apporte que des sensations de longueurs inutiles à son histoire. Il aurait été plus judicieux de présenter les évènements d’une façon peut-être plus conventionnelle mais au moins cela aurait été plus clair et concis.

Quand aux personnages , en plus d’être des caricatures d’eux-mêmes , ils nous donnent l’impression soit d’être complètement fou en particulier le personnage de Claudette ex-actrice totalement déjantée , parano et la plupart du temps un peu égoïste ou soit un peu détachés de la situation. Ils sont là sans être là.

Conclusion : Une histoire qui aurait pu être belle, où nous aurions pu en tirer de belles leçons sur les caprices de la vie mais qui au final devient laborieuse et longuette à cause malheureusement de l’autrice qui nous perd trop à travers les époques , les endroits et les personnages. Une occasion manquée.

285

Stephen King – CA (Tome 2)

 

couv20785100

ca2

ca3

De retour, après vingt-sept années, dans leur petite ville de Derry, les membres du « Club des ratés » (ainsi se nommaient-ils eux-mêmes sur les bancs de l’école) doivent affronter leurs plus terrifiants souvenirs, brutalement ressurgis.
ça : nul ne sait nommer autrement la chose inconnue qui semble devoir se réveiller cycliquement dans les entrailles de la ville, pour semer la mort et l’épouvante.
Roman de l’enfance, tableau saisissant de la vie américaine, cette œuvre ambitieuse est une parabole du Mal enfoui, refoulé, et de la violence de ses réapparitions. C’est enfin, et surtout, une des plus grandes œuvres de Stephen King, un festival de terreur.

ca4

 

Ayant publié la chronique du premier tome en Avril dernier , il était temps que je me penche sur celle du deuxième tome , heureusement c’est une histoire que je connais par coeur sinon elle aurait été bonne pour une relecture.

On prend les mêmes et on recommence

Dans ce deuxième tome , nous continuons à suivre les péripéties de nos sept membres du club des râtés dans leur lutte contre le terrifiant Grippe-Sou. Nous rentrons en profondeur dans leur souvenirs , retraçant leur périple afin de vaincre Pennywise. Le passé se mêle étroitement au présent pour reproduire un même combat mais avec un handicap cependant ; celui de l’innocence perdue. Comme je le disais dans ma chronique du premier tome , le rapport à l’enfance est une part très importante de l’histoire.

Seront-il assez forts pour vaincre ce terrible croque-mitaine??? Nous l’espérons tout du moins car en étant adulte , ils sont plus hésitants , ils ont perdus leur capacité à croire à l’incroyable ce qui leur coûterons très cher malgré le lien qui continue à les unir. Ayant enchaîné directement le deuxième tome , j’ai pris un grand plaisir à continuer à les suivre , leur souvenirs d’enfance et leur vie d’adulte nous aide à les cerner encore plus et ils finissent par devenir des amis à qui nous tenons et nous craignons sans cesse pour leur survie. Au fil de notre lecture , nous devenons nous aussi , un membre du Club des râtés.

Vers l’infini et au-delà

Drôle de titre mais qui résume tellement bien mon ressenti pour la créature qu’est Grippe-Sou. Stephen King nous apprend enfin qui est ce dévoreur d’enfants et je suis tombée complètement des nues car c’est véritablement complexe et encore aujourd’hui , c’est tellement mysthique que nous n’en comprenons encore mal les tenants et les aboutissants. Comme d’habitude , l’auteur va chercher dans les confins de l’univers , dans les recoins de l’obscurité , des entités qui guettent , nous épient et viennent chercher de quoi survivre à leur tour. Nous , pauvres humains , misérables , juste bons à servir de victuailles pour des êtres supérieurs.

Je ne vous dirai pas ce qu’est exactement Grippe-Sou , d’ailleurs Stephen King prend plaisir à semer les réponses à nos questions comme des milliers de miettes de pain , ce qui est un peu frustrant comme vous pouvez vous en douter mais l’auteur nous récompense en développant encore plus son histoire , en la rendant belle.

La beauté dans le Chaos

Et la beauté parlons-en… Stephen King nous éblouit par la beauté de l’innocence. Que ce soit dans les pensées des personnages ou les petits gestes qui paraissent au premier abord anodins mais qui pourtant veulent dire tellement de choses. La promesse d’une amitié éternelle à travers le sang mêlé , les premiers émois amoureux , le premier rapport au sexe que les personnages partagent entre eux , ce qui pourrait être choquant mais pourtant est tellement normal pour nos protagonistes et le dicton qui pourrait très bien leur aller ; Un pour tous et tous pour un.

Conclusion : Une histoire terrifiante mais qui recèle tellement de beauté , tellement d’émotions différentes. Du grand Stephen King que je ne peux que vous recommander.

ca5


Lien vers le tome 1 de CA

couv52346050

Sorties Livresques #2 : Aout 2019

imw

Le mois d’Août est presque arrivé donc il est temps de vous présenter les sorties qui me font très envie. C’est parti!!!

mon-bonheur-entre-tes-mains-1227879

 

Auteur : Emily Blaine

Titre : Mon bonheur entre tes Mains

Editions : Harlequin

Sorti : 7 Aout

<<<Résumé>>>

 

 

 

 

 


chroniques-d-un-shinigami-ordinaire-tome-1-le-kitsune-1225225.jpg

 

Auteur : Rohan Lockhart

Titre : Chronique d’un Shinigami Ordinaire : T.1 : Le Kitsune

Editions : MxM Bookmark

Sorti : 12 Aout

 

<<<Résumé>>>

 

 

 


sans-titre

 

Auteur : Diane Mazloum

Titre : L’âge d’or

Editions : Le livre de Poche

Sorti : 21 Aout

 

<<<Résumé>>>

 

 

 

 


 

laisse-tomber-les-filles-1224317

 

Auteur : Gérard De Cortanze

Titre : Laisse tomber les filles

Editions : Le livre de Poche

Sorti : 21 Aout

 

<<<Résumé>>>

 

 

 

 


tue-moi-si-tu-peux-1224313 

 

Auteur : James Patterson et Marshall Karp

Titre : Tue-moi si tu peux

Editions : Le livre de poche

Sorti : 21 Aout

<<<Résumé>>>

 

 

 

 


le-coeur-battant-du-monde-1211553

 

Auteur : Sébastien Spitzer

Titre : Le coeur battant du Monde

Editions : Albin Michel

Sorti : 21 Aout

<<<Résumé>>>

 

 

 

 


nous-etions-nes-pour-etre-heureux-1210708

 

 

Auteur : Lionel Duroy

Titre : Nous étions nés pour être Heureux

Editions : Julliard

Sorti : 22 Aout

<<<Résumé>>>

 

 

 

 


wild-side-1215746

 

 

Auteur : Michael Imperioli

Titre : Wild Side

Editions : J’ai Lu

Sorti : 28 Aout

<<<Résumé>>>

 

 

 

 


l-enfance-attribuee-1223936

 

Auteur : David Marusek

Titre : L’enfance Attribuée

Editions : Le Bélial’

Sorti : 29 Aout

<<<Résumé>>>

 

 

 


acadie-1223937

 

 

Auteur : Dave Hutchinson

Titre : Acadie

Editions : Le Bélial’

Sorti : 29 Aout

<<<Résumé>>>

 

 

 


abimagique-1223933

 

 

Auteur : Lucius Shepard

Titre : Abimagique

Editions : Le Bélial’

Sorti : 29 Aout

<<<Résumé>>>

 

Shirley Jump/Debbi Rawlins – Grisantes Retrouvailles/Le parfum de la Tentation

grisantes retrouvailles c1

C2

Grisantes retrouvailles, Shirley Jump

Le cœur plein d’espoir, Meri est de retour dans la petite ville où elle a grandi. Ici, elle l’a décidé, elle se reconstruira après la période difficile qu’elle vient de traverser et se concentrera sur son métier de photographe. Le jour où elle revoit Jack Barlow, ses belles résolutions volent pourtant en éclats. Car, désormais loin de l’adolescent maladroit qui lui a jadis brisé le cœur, Jack est devenu un homme envoûtant, charismatique… et beau comme un dieu. Et, tandis que le brûlant souvenir de leurs baisers envahit Meri, l’envie de goûter de nouveau à ses lèvres lui coupe le souffle… Pourra-t-elle vraiment trouver la paix, si près de cet homme qu’elle n’a jamais pu oublier ?

Le parfum de la tentation, Debbi Rawlins

Obtenir un poste au sein de la prestigieuse entreprise familiale. C’est l’objectif que Lexi s’est fixé, et elle est prête à tout pour l’atteindre. Voilà pourquoi elle a accepté de relever le défi que son père lui a lancé ? trouver, en dix jours, le modèle parfait pour un parfum masculin. Qui mieux que Will Tanner, une star du rodéo, pourrait incarner la sensualité sauvage qu’elle recherche ? Hélas, elle le comprend très vite, Will déteste les publicitaires et n’est pas du tout disposé à quitter les arènes qu’il affectionne tant pour un shooting photo. Hors de question d’abandonner, pourtant : Lexi décide de le suivre dans son circuit de compétitions pour le faire changer d’avis. Tout en se faisant la promesse qu’elle gardera ses distances avec cet homme têtu, arrogant… et terriblement séduisant.

c3

Après la lecture de deux thriller , j’avais envie d’un peu de légèreté , c’est donc vers de la romance que je me suis tournée.

Blessures Assassines

« Grisantes Retrouvailles » , la première histoire de ce livre nous parle d’une problématique intéressante puisque l’autrice a choisi de traiter les blessures psychologiques dû à la guerre d’un côté et d’une agression de l’autre. Jack est revenu de la guerre d’Afganistan en portant le poids de la perte de son meilleur ami Eli qui a trouvé la mort dans ses bras , depuis ce jour tragique , il se traîne une culpabilité que ressent beaucoup de soldats je pense quand il rentre d’une pareille épreuve. Jack rempli désormais ses journées en s’épuisant au travail et en s’interdisant tout droit au bonheur  pour éviter de penser et pour éloigner les fantômes qui le hantent.

Quand à Meri , notre autre personnage principal , elle s’est faite agressée dans une ruelle de New-York lors de l’excercice de son métier , c’est à dire photographe. Pour échapper aux terribles souvenirs de ce moment , elle décide de revenir dans sa ville natale « Stone Gap » pour prendre soin de son grand-père malade et surtout pour redonner un sens à sa vie et aller de l’avant. Jack et Meri , malgré leur histoire d’amour avortée quand ils étaient adolescents s’aideront mutuellement à refaire surface.

Un potentiel pas assez exploité

Malgré la dureté du sujet , cela reste une histoire assez sympa et légère avec des pointes d’humour par ci par là mais cette histoire aurait peut-être gagné à être publiée dans une autre maison d’édition. L’autrice aurait pu approfondir encore plus le côté torturé de ses personnages en appuyant sur le côté émotionnel de son histoire. Elle aurait pu aussi nous présenter un peu plus Eli qui malheureusement est tellement présent dans l’histoire que ça en devient très vite étouffant et comme elle nous le présente qu’à travers les pensées de Jack ou de Meri , cela ne nous permet pas de ressentir véritablement de l’empathie pour ce personnage. Alors que si elle avait fait vivre Eli pendant un ou deux chapitres , nous aurions pu un peu plus nous sentir concernés.

En bref , j’ai passé quand même un bon moment de lecture mais j’aurai aimé que l’histoire soit un peu plus longue pour gagner encore plus en profondeur.

Cowboy , Rodéo et Road Trip

Dans « Le parfum de la tentation » , la deuxième histoire de ce livre , l’auteur nous plonge dans le monde sauvage des cowboys et des rodéos. Dans cette histoire , nos protagonistes , Tanner (Will pour les intimes) et Lexi vont se retrouver dans une sorte de petit road trip à devoir se supporter l’un l’autre.

Will est un champion de Rodéo sur la pente descendante , assez beau gosse comme nous pouvons nous en douter , il sait qu’il plait aux femmes et n’hésite pas à se faire plaisir dans des chevauchées sauvages avec ses groupies. La vie suit son cours quand tout à coup , Lexi , une femme sûre d’elle , qui sait ce qu’elle veut fait son apparition et impose à Tanner de faire une séance photo pour un calendrier , ce qui est loin de plaire à Tanner.

En bonne compagnie

Alors , même si elle est loin d’être profonde , j’ai beaucoup aimé cette histoire. J’ai trouvé que cela changeait de se retrouver au milieu du monde du Rodéo. Les personnages sont assez attachants et ont beaucoup d’humour , ça a été un plaisir d’assister à leur joute verbale et cette pointe d’humour dont l’auteur nous gratifie vient donner un coup de peps à notre lecture.

Après , cette histoire reste assez prévisible comme à peu près toutes les romances , c’est pour ça que je ne peux pas lui jeter cette pierre là mais j’aurai aimé que la fin soit un peu moins cul-cul quand même. Pas besoin de faire toujours dans le cliché non plus. Bref , si vous aimez les cowboys et les road trip , elle sera faite pour vous après elle reste malheureusement un peu courte et j’avoue que j’aurai bien savouré quelques chapitres de plus.

Conclusion : Deux petites romances parfaite pour l’été , qui ne manqueront pas de vous faire sourire , une lecture pas prise de tête comme on les aime.

ggg

 

TAG #4 : De A à Z

 

abcC’est en me baladant sur différents blogs que je suis tombée sur ce petit tag et comme cela faisait longtemps que je n’en avais pas fait , je me suis dit , pourquoi pas celui-là.

C’est sur le blog de BettieRose Books que vous pourrez aussi le retrouver.

A pour Auteur – Auteur dont tu as lu le plus de livres

La réponse a été très simple à trouver , je dirai sans hésitation , Stephen King dont je suis une très grande fan , j’ai d’ailleurs une belle petite collection que je vous montrerai peut-être un jour si cela vous intéresse.

Stephen-King-Silla

B pour « Best » – La meilleure « suite » de série

Difficile de répondre sans en citer plusieurs mais je dirai sans doute le deuxième tome de la saga des Cinquante Nuances car à l’époque , j’étais complètement accro à cette saga et je trouvais ce deuxième tome un peu plus sombre comme son nom l’indique d’ailleurs avec l’arrivée de l’ancienne soumise de Christian qui était devenue complètement tarée et avec l’éclaircissement du passé de Christian mais il est talonné par plusieurs autres que j’espère pouvoir placer dans la suite de ce tag.

391583

C pour « Current » – Lecture en cours

Assez de bleu dans le ciel de Maggie O’Farrell , c’est l’histoire d’un homme qui voit sa vie bousculée suite à une annonce faite à la radio mais je vous reparlerai plus clairement dans une prochaine chronique.

ofarrell-affiche
Credit photo : Abracadabooks

D comme Drink – La boisson qui accompagne tes lectures

Honnêtement , je ne vais pas vous sortir le grand cliché qui veut qu’une lectrice boit du thé en lisant avec un plaid sur les jambes , le chat couché près du feu et la bougie qui brûle à côté des livres Harry Potter car de un : Je ne suis pas une fan du célèbre sorcier (je sais c’est une hérésie mais continuons dans les clichés) et de deux , rare sont les lecteurs qui ont simplement le temps de se construire ce cadre de rêve lors de ses séances de lecture. Pour ma part , je bois ce que j’ai envie sur le moment , ça peut être effectivement du thé comme du café ou encore un soda.

9

E pour « E-book » – E-books ou romans papier ?

Il y a quelques années , j’aurai certainement répondu romans papier , maintenant  je me mets de plus en plus à lire des e-books mais ma préférence reste quand même les versions papier.

F pour « Fictif » – Un personnage fictif avec lequel tu serais sortie au lycée

Hum… Damen de la saga Eternels sans hésiter , après j’espère qu’il ne faut pas qu’il soit nécessairement humain sinon ça va être plus compliqué. Ce que j’aime chez ce personnage , c’est qu’il a traversé les siècles juste pour retrouver son âme soeur. La force de son amour n’a jamais faibli et puis surtout c’est un personnage qui a fait palpiter mon coeur plus d’une fois.

G pour « Glad » – Un roman auquel tu es contente d’avoir donné une chance

Sans hésiter , « Les lieux sombres » de Gillian Flynn. J’ai failli l’abandonner au bout de quelques pages car je n’arrivai pas à rentrer dans l’histoire. L’heroïne me tapais un peu sur le système , je la trouvais très désagréable. Finalement , ça a été un gros coup de coeur.

images
Credit photo : ladustylibrary

H pour « Hidden » – Un roman que tu considères comme un joyau caché

Alors , c’est un livre qui a réussi à me piéger tant par la maison d’édition que par sa couverture. C’est tout bêtement une histoire qui se passe à l’époque de Noel aux éditions Harlequin. Je veux parler de « Quand l’amour s’invite à Noel » de Tara Taylor Quinn. Je m’attendais à un roman hyper léger , rempli d’humour et au final , ce livre m’a bouleversé , j’ai même versé ma petite larme à la fin et je ne suis pourtant pas si apte à déverser toutes les larmes de mon corps quand je lis. Mais il s’avère que cette histoire m’a profondément touché et je compte d’ailleurs la relire à Noel donc je pourrai plus vous en parler dans une chronique.

I pour « Important » – Un moment important dans ta vie de lectrice

Les livres sont venus à ma rescousse à une époque où j’étais très malheureuse dans ma précédente relation. Je me servais des histoires que je lisais afin de m’évader , de vivre d’autres vies. Maintenant , je suis très heureuse dans mon couple actuel et la lecture reste un plaisir et a toujours une grande place dans ma vie sauf que maintenant je vois les choses autrement.

J pour « Juste » – Le roman que tu viens juste de finir

« Relic » de Preston & Child. Un bon petit thriller qui se passe dans un musée de New-York et où une bébête se déchaîne sur tout le monde.

K pour « Kind » – Le genre de romans que tu ne liras jamais

Il ne faut jamais dire fontaine… mais je pense que je ne lirai jamais de livres politiques car ça m’ennuie profondemment.

L pour « Long » – Le roman le plus long que tu aies jamais lu

Il s’agit en fait d’un recueil de nouvelles de Stephen King ; « Rêves et cauchemars » qui fait 954 pages.

M pour « Major » – Le roman qui t’a causé le plus gros « book hangover » (« trop plein » livresque – tu ne pouvais plus rien lire après ça)

C’est un livre qui m’a tellement ennuyé que ça m’en a donné une grosse panne de lecture. Il s’agit de « Tess D’Urberville » de Thomas Hardy. C’était d’un chiant mais j’ai quand même été jusqu’au bout. Peut-être que je le relierai un jour car je pense que je n’avais pas la tête à ça à l’époque ou peut-être parce que je suis un peu maso , allez savoir…

N pour « Nombre » – Le nombre de bibliothèques (meubles) que tu possèdes

Je n’ai malheureusement pas de bibliothèque car c’est trop petit chez moi donc mes livres dorment dans mes placards de penderie (oui , je sais c’est original). Mais quand avec le chéri , on pourra prendre notre maison , je file chez ikea , me chercher de belles bibliothèques.

O pour « One » – Un roman que tu as lu plusieurs fois

J’ai tellement de livres qu’il est très rare que je les lise plusieurs fois donc je ne répondrai pas à cette question.

P pour « Préféré » – Ton endroit préféré pour lire

Je dirai sur le canapé tout simplement.

Q pour « Quote » – Une citation, d’un livre que tu as lu, qui t’inspires ou qui te fait ressentir plein d’émotions

Je ne parlerai pas de citation , mais d’un extrait de « Demain les chats » de Bernard Werber qui m’a beaucoup interpellé :

« Cet espace-temps est la dimension que mon esprit a choisi pour s’incarner.

Mes amours et mes amis me permettent de connaître ma capacité d’aimer.

Mes ennemis et les obstacles qui se dressent sur mon chemin servent à vérifier ma capacité de résistance et de combat.

Mes problèmes me permettent de mieux me connaître.

J’ai choisi ma planète.

J’ai choisi mon pays.

J’ai choisi mon époque.

J’ai choisi mes parents.

J’ai choisi mon corps. »

R pour « Regret » – Un regret de lecteur

Je n’ai pas vraiment de regrets. Juste que je ne pourrai pas en faire mon métier.

S pour « Série » – Une série que tu as commencée mais jamais finie (et dont tous les livres sont sortis)

« Les chevaliers d’Emeraude » d’Anne Robillard. J’ai pourtant adoré le premier tome mais c’est difficile maintenant de trouver les autres neufs mais faut vraiment que je les achètent.

images (1)

T pour « Trois » – Trois de tes livres préférés de tous les temps

J’en ai beaucoup alors je vais en prendre trois au hasard :

  1. Sept jours pour une éternité de Marc Lévy.
  2. Au lieu d’Exécution de Val McDermid
  3. All I Want for Christmas d’Emily Blaine

U pour « Unapologetic » – Quelque chose pour lequel tu n’éprouves absolument aucun remord d’être fan(girl)

La saga des Cinquantes Nuances. Beaucoup critiqué mais moi , je n’ai jamais boudé mon plaisir que ce soit par rapport aux livres ou aux films. (Et puis Jamie Dornan quoi!!!)

V pour « Very » – Un roman dont tu attends la sortie avec grande impatience, plus que celle des autres

En ce moment , aucune.

W pour « Worst » – Ta pire habitude livresque

Trop acheté de livres ça compte???

X pour « X » – Commence à compter en haut à gauche de ton étagère (la plus proche) et prends le 10ème livre

Je n’ai pas d’étagères comme je l’ai dit plus haut alors j’ai pris le 10ème livre que je voyais et il s’agit de « Lady Louise  » de Joël Raguenes

couv67568460

Y pour « Your » – Ton dernier livre acheté

J’en ai acheté deux :  Le premier est Le double tome du Sorceleur de Andrzej Sapkowski et le deuxième est un thriller : L’ombre de la menace de Rachel Caine

Z pour « ZzZ » – Le livre qui ta volé ton ZzZ (le dernier livre qui t’a tenue éveillée bien trop tard la nuit)

Celui qui me vient tout de suite en tête c’est Wallbanger de Alice Clayton. Je l’avais commencé en me couchant et quand j’ai relevé la tête et que j’ai regardé l’heure , il était plus de 3h du matin et je ne m’en suis pas rendu compte.

Ce tag est désormais terminé , n’hésitez pas à le reproduire , j’irai vous lire avec plaisir. J’espère en tout cas , qu’il vous aura plu et je vous souhaite de merveilleuses lectures.

elo1

Preston & Child – Relic

 

couv54566090

 

 

relic3

 
relic2

Une équipe d’archéologues massacrée en pleine jungle amazonienne…
Les caisses contenant leurs découvertes acheminées au Muséum d’histoire naturelle de New York… et oubliées dans un sous-sol. Meurtres au Muséum d’histoire naturelle de New York. Quelques années plus tard, le musée annonce une exposition consacrée aux superstitions et croyances mystérieuses des peuples primitifs. Mais les préparatifs sont troublés par une série de crimes aussi sanglants qu’inexplicables.
Le criminel : un homme ou une entité inconnue ? Une menace terrifiante hante les couloirs et les salles du Muséum, un meurtrier d’une force et d’une férocité inouïes. On parle même d’un monstre. De quoi éveiller la curiosité d’Aloysius Pendergast, du FBI, expert en crimes rituels…

relic4

Cela faisait tellement longtemps que j’avais envie de découvrir un des livres de Preston & Child que je ne voyais pas meilleure occasion que de commencer avec la première enquête de leur célèbre enquêteur , le dénommé Pendergast. Mais voyons tout de suite si l’attente en a valu la chandelle…

Amazonie et Légende

Notre lecture débute avec une équipe de chercheurs qui sont sur les traces d’une ancienne tribu , les Kothogas et qui vont faire des découvertes qui vont les emmener aux confins de l’incroyable mais aussi vers des contrées sans retour où seul des caisses refermant les derniers vestiges de leur passage subsisteront et feront route vers New-York , plus précisément au musée d’histoire naturelle de la grande pomme.

Dès le début , on le sait que c’est une mauvaise idée de traîner dans un lieu réputé sauvage et hostile et nous ne tardons pas à vérifier cette hypothèse quand on apprend que la moitié de l’équipe ont préféré fuir la grande aventure de l’avancée scientifique. Seul , un vieux chercheur persiste dans sa soif de savoir où il se perdra dans les méandres de ses ambitions trop grandes. Notre épopée en Amazonie est très brève , trop même car j’aurai beaucoup aimé m’imprégner des mythes et légendes de ces peuples oubliés et malheureusement les auteurs ne se servent de ce passage que pour servir leur propos et introduire une menace sourde mais assez prévisible. Eh oui on se doute bien que dans ces fameuses caisses , il n’y a pas que des sarbacanes et des colliers de fleurs.

Welcome To New-York City

De l’Amazonie , nous nous retrouvons directement à New-York où les caisses de l’excursion se retrouvent depuis des années dans les sous-sols du musée , tout semblait calme jusqu’à la découverte du meurtre de deux enfants complètement mutilés dans une des salles du musée. Le fait que le musée prépare une exposition nommée « Superstition » liée au voyage désastreux des scientifiques qui jadis avait fait la découverte d’objets étranges dont une fameuse statuette représentant une créature démoniaque semble coïncider et c’est ce que nous allons tenter d’élucider aux côtés des inspecteurs d’Agosta et Pendergast.

Alors bien sûr qu’on se doute que tout est lié et les auteurs ne s’en cache même pas , malheureusement point de surprise et j’ai trouvé cela dommage que tout soit assez prévisible , ce qui donne à notre lecture , un côté assez retondant. Mais fort heureusement , au fil des pages tournées , une fois que la bête est vraiment lâchée , cela devient intéressant sans être pour autant stressant mais on prend plaisir à suivre le périple des personnages dans leur course à la survie.

Un personnage principal pas si principal que ça

Relic est le premier livre qui conte les aventures de l’inspecteur Pendergast donc je m’attendais à le voir sur le devant de la scène peut-être plus souvent qu’à son tour et en fait pas du tout. J’ai été très surprise car honnêtement , je le compterai plutôt parmi les personnages secondaires , c’est au contraire l’inspecteur d’Agosta qui pour moi est plus présent et plus couillu si je puis m’exprimer ainsi.

Néanmoins , j’ai beaucoup aimé le personnage de Pendergast , qui est un homme toujours d’un calme olympien , qui s’exprime avec un certain flegme limite britannique avec des gestes toujours mesuré. Quand aux autres personnages , nous retrouvons donc d’Agosta qui est un homme courageux et avec un sang froid à tout épreuve , très bon personnage mais malheureusement , j’ai moins accroché aux autres qui pour moi ne servent pas à grand chose hormis faire parti d’un rouage afin de faire avancer l’histoire.

Le Jurassique en plein Manhattan

Parlons de la créature maintenant , on en sait assez peu en fait à part qu’elle est accro à une plante qui libère une substance qui la nourrit et comme elle vient à en manquer , elle trouve sa source de nourriture dans une certaine partie du cerveau humain. Elle est le croisement de plusieurs espèces qui font d’elle un adversaire redoutable.

J’ai aimé son histoire , savoir comment elle en est arrivée là et la révélation de la fin nous la fait prendre un peu en pitié. Mais à ne pas se méprendre , c’est une véritable machine à tuer dotée d’une intelligence au-dessus de la moyenne et le combat ne sera pas chose aisée.

Conclusion : Un roman avec quelques longueurs mais plaisant néanmoins. Je déplore malheureusement le manque de présence de Pendergast qui j’espère sera plus présent dans les prochains tomes.

45